Pierres semi précieuse : signification, définition et couleurs. 

Une certaine confusion règne encore parfois concernant la différence entre pierre semi précieuse et pierre fine. Dans les lignes à venir, vous allez apprendre le fin mot de l’histoire ! Et nous n’utilisons pas le mot “histoire” pour rien. C’est l’évolution du vocabulaire et des pratiques qui permet de percer le mystère.

Découvrez sans plus attendre la manière dont les humains ont fait évoluer leur description des pierres. Vous verrez, de nombreux phénomènes sont en jeu. C’est ce qui fait toute la richesse du monde et du rapport qu’on entretient avec la nature.

Pierres semi précieuses : histoire et signification

Les minéraux issus des entrailles de la terre fascinent l’homme depuis la nuit des temps. Certains grands auteurs antiques faisaient déjà l’éloge de ce qu’ils nommaient les pierres précieuses comme le diamant

Pline l’Ancien, l’un des premiers naturalistes de l’histoire universelle, a consacré un tome entier de son Histoire Naturelle aux merveilles géologiques (voir ici). Il y décrit déjà la cupidité des hommes au moment de marchander certaines pierres. Parmi ses objectifs, il y a celui de distinguer les “vraies” pierres précieuses de celles qui sont décrites comme telles sans en avoir vraiment la valeur.

Mais dans tous les cas, on est encore loin de la catégorisation actuelle. Aujourd’hui, les seules pierres qui gardent l’adjectif de “précieuses” (et même encore plus exactement “gemmes” sur le territoire français, comme on le verra) sont le rubis, l’émeraude, le saphir et le diamant. À l’époque de Pline, l’onyx et l’opale, par exemple, étaient indifféremment décrites comme “précieuses”, au même titre que le diamant.

Les pierres semi-précieuses, puis fines… une définition qui a évolué

Au fil des siècles, les définitions se sont affinées. Il est apparu nécessaire de cadrer les transactions liées aux minéraux. Ce que dénonçait déjà le fameux naturaliste grec n’a cessé d’exister. Les commerçants moins scrupuleux ont toujours essayé de tromper certains acquéreurs.

Cela établi, qu’en est-il des pierres fines ? Cette appellation regroupe toutes les autres pierres “particulières”, remarquables, qui n’appartiennent pas au groupe des quatre élues. Jadis, on les appelait justement des pierres semi-précieuses. Mais ce terme induisait un malentendu. Désormais, les commerçants ne devraient plus l’utiliser, ou alors en précisant que ce n’est qu’une manière de parler

Les pierres fines : quelle signification ? 

Au-delà de l’aspect purement marchand, il y a bien une chose qui rassemble toutes les pierres particulièrement belles : la signification qu’on leur donne. En lithothérapie, on rattache les pierres gemmes et les pierres fines à tout un univers symbolique. Mais ce n’est pas que symbolique. Certains témoignages considèrent les minéraux comme étant capables de soigner physiquement ou psychologiquement. Ils sont d’ailleurs souvent liés aux centres énergétiques nommés chakras.

Que l’on croie à cet aspect ou non, il est important de connaître les distinctions lexicales. Il y a donc encore certaines choses que vous devez savoir…

Les pierres fines, la vraie appellation

Vous l’aurez compris : les désignations « pierres fines” et “pierres précieuses” renvoient au même concept. C’est pourquoi une confusion s’installe parfois. Ladite confusion peut venir d’une erreur… ou d’un manque d’honnêteté. En effet, certains se permettent encore d’attribuer cette étiquette parce que le terme est vendeur.

Toujours est-il que légalement, le gouvernement peut sanctionner une appellation incorrecte. Puisque le terme “pierre précieuse” n’existe plus… le terme “semi précieuse” n’a plus lieu d’être. Le respect de ces catégorisations est finalement un gage d’honnêteté. 

Quant aux pierres fines, ce sont des gages de beauté et de résistance. Nous tenons à vous faire découvrir les plus fameuses d’entre elles. Et pour rendre votre parcours initiatique agréable, nous les avons classées par couleurs. Vous verrez que l’éventail de choix est large pour la confection de bijoux magnifiques.

Les pierres semi précieuses (ou plutôt fines) vertes 

Parmi les pierres semi précieuses, désormais nommées pierres fines de couleur verte, on compte…

  • Le jade, sans doute la plus fameuse d’entre elles, tenace et chargée d’histoire.
  • La malachite, moins connue mais jolie par essence, se voit magnifiée par ces lignes étonnantes qui la traversent.
  • L’aventurine, souvent d’un beau vert pomme éclatant, même si elle existe sous d’autres couleurs.

Les pierres semi précieuses (ou plutôt fines) bleues 

Vous voulez donner à vos bijoux une apparence aquatique, une beauté maritime ? Voici quelques exemples de pierres semi précieuses bleues :

  • Le lapis lazuli est un minéral typiquement bleu. On s’en sert même comme pigment en peinture.
  • L’aigue marine, dont le nom lui-même fait prendre le large, est connue pour sa beauté apaisante.
  • L’azurite est d’un bleu somptueux, et permet la confection de parures irrésistibles. 

Les pierres semi-précieuses (ou plutôt fines) noires 

Les pierres fines vêtues d’une robe noire ont un vrai caractère. Elles permettent la fabrication de pièces aussi belles que résistantes. Voici notre sélection :

  • L’onyx rappelle les entrailles de la terre en un coup d’œil. C’est une pierre absolument capitale dans le domaine de la lithothérapie.
  • L’obsidienne, qui fascine les explorateurs depuis des siècles, offre aux regards un noir tout simplement fascinant. On la dit dotée de pouvoirs magiques.
  • La tourmaline noire, “prison d’énergies négatives” selon les croyances, est la variante la plus célèbre de cette roche mystérieuse.

Les pierres semi-précieuses (ou plutôt fines) roses et blanches

Qu’en est-il finalement des pierres semi-précieuses (désormais nommées “fines”) de couleur rose ou blanche ? Leur douceur n’a souvent d’égal que leur splendeur. Nous avons identifié les plus célèbres :

  • La pierre de lune, gage d’élégance et star en lithothérapie, est une des plus belles pierres fines blanches qu’on puisse trouver.
  • Striée de gris, la howlite n’en reste pas moins blanche sur une grande partie de sa surface. Déjà adulée par les Indiens d’Amérique, elle permet la confection de bijoux somptueux.
  • Le cristal de roche, pierre translucide par excellence, se reconnaît facilement. C’est un minéral gorgé d’histoire et de pouvoirs, selon certaines croyances.
  • Le quartz rose tient une place importante dans l’univers de la joaillerie. Les pièces obtenues sont admirables de subtilité.
  • La morganite, d’un rose déjà joliment nuancé à l’état brut, apporte une touche unique aux bracelets, aux colliers ou aux bagues.

Les pierres fines : le nouveau nom des pierres semi précieuses

Le nombre de pierres splendides et résistantes existant aux quatre coins du monde est étourdissant. Ces merveilles attirent la convoitise de très nombreux prospecteurs. Elles peuvent être source de joie, certes, mais aussi de conflits si personne ne pose de cadre précis.

C’est ainsi que, pour éviter toute confusion, le terme pierres semi précieuses a été aboli. On peut encore l’utiliser informellement, mais pour être en règle sur le plan législatif, il faut dire pierre fine. En somme, ce n’est qu’une question de terminologie. Les minéraux eux-mêmes n’en ont pas grand chose à faire de ces étiquettes.

Ils gardent leur beauté intemporelle, et, pour les adeptes de la lithothérapie, leurs vertus innombrables. Ce sont des valeurs sûres pour la confection de bijoux à travers le monde. Alors pourquoi ne pas craquer pour un bracelet en jade, une bague en tourmaline noire ou encore… un collier en pierre de lune ? 😉 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.